Designer graphique, graphiste, infographiste : comment choisir ?

designer graphique graphiste

Designer graphique, graphiste, infographiste : tout ça, c’est la même chose, non ?

Eh bien, non. Mais en même temps, je reconnais que les similitudes sont nombreuses. 

Hum, elle ne m’a pas l’air claire ton histoire.

Je vois. Tu sais quoi ? Je vais t’expliquer ça tout de suite ! 

[…]

Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui, on se penche sur les professions de la conception visuelle !

Et voilà, c’est reparti.

designer graphique graphiste infographiste comment choisir

Crédit photo : Scott Graham

Pourquoi choisir ?

Mieux Saisir pour mieux choisir

Tout d’abord, je souhaite émettre quelques précisions : l’objectif de cet article n’est pas de créer des préférences hâtives ou d’effectuer des jugements de valeurs. Ici, l’objectif est de vous aider à mieux comprendre ce qui relient et différencient les professions dont nous allons parler : l’infographiste, le graphiste et le designer graphique.

En précisant les rôles et services proposées par chacune de ces professions, vous aurez les clés pour vous adresser au professionnel le plus adapté à votre besoin en communication visuelle. 

Avant l’ère de l’information

Pour comprendre les différences entre les professions dont je vais vous parler, il est important de saisir les origines de ces professions.

Avant l’ère de l’information (ou ère numérique) qui a débutée au milieu du XXème siècle, les termes graphiste, infographiste et designer graphique n’existaient pas encore. On parlait alors de dessinateur publicitaire. On retrouvait au sein de cette profession de nombreuses spécialités, qui pouvaient elles-mêmes être des professions à part entière : le typographe, l’illustrateur, le retoucheur, le calligraphe.

Parmi ces professionnels, certains exerçaient plusieurs spécialités comme c’était le cas pour les affichistes, par exemple.

L’industrialisation, le marketing et la société de consommation en règle générale vont transformer les enjeux de ces professions. Les outils de communication se perfectionnant et les principes du design s’affirmant au travers de nombreuses révolutions artistiques, les métiers du graphisme prennent de l’ampleur. 

Autrefois catégorisée dans les arts graphiques ou arts plastiques, cette branche de la conception visuelle va devenir l’industrie graphique ou arts appliqués à l’industrie. Les objectifs de cette branche gravitent davantage autour de l’alliage forme-fonction de toute chose : objets, vêtements, communication, etc.

L'infographiste

De quoi parle t-on ?

Revenons sur la signification du mot infographie. En fonction du pays ou du contexte, la définition ne sera pas la même : le préfixe info- désigne l’aspect informatique mais également information. Dans certains pays comme en France, l’infographie parlera majoritairement du graphisme informatique (réalisé sur ordinateur). En Angleterre, on parlera plutôt de graphisme d’information (qui met en page des informations statistiques, géographiques, etc.). Afin de clarifier les choses, ce type d’infographie est, en France, appelé des infographies de presse.

Bien sûr l’un n’empêche pas l’autre : la quasi-totalité des graphismes d’information sont réalisés via des moyens informatiques. Les deux termes sont encore plus destinés à se confondre dans ces conditions-là.

graphisme informatique infographiste

Graphisme informatique
Crédit photo : Gradienta

graphisme d'information infographiste

Graphisme d’information (et informatique)
Crédit photo : CBNB

le technicien de la bande

Mais alors, un infographiste, c’est celui qui réalise des visuels d’information ou informatique ? Il a pour mission de créer des images numériques assistées par ordinateur. Il réalise avant tout des graphismes informatiques.

Un infographiste a pour mission de créer des images numériques : il maîtrise ses outils, en l’occurrence des logiciels (Adobe, Affinity, etc.) tout en sachant traduire visuellement via la mise en page, les profondeurs, etc. 

Qu’il soit freelance ou en agence, un infographiste aura pour mission l’aspect exécutif de la commande, en se référant à un cahier des charges précis. Il ne lui sera pas demandé de gérer l’aspect marketing d’une commande. Toutefois, son travail devra prendre en compte les décisions marketing. Pour cela, la communication visuelle et ses codes de fonctionnement (exemple les lois de la Gestalt) seront ses alliés pour faire en sorte que la forme respecte le fond du message.

Souvent décrit comme un exécutant, l’infographiste n’en reste pas moins un producteur visuel essentiel à la chaîne de production.. 

Le graphiste

le passe-partout

Le graphiste est le terme le plus courant lorsque l’on souhaite parler d’un professionnel de la communication visuelle. Moins restreint en l’absence du préfixe info-, le terme graphiste reste malgré tout assez vague dans son interprétation. Il symbolise aujourd’hui davantage une branche de profession qu’une unique profession. Selon Wikipédia, « le terme est né au début du XXème siècle. Un graphiste est un professionnel de la communication qui conçoit des solutions de communication visuelle« . 

designer graphique graphiste

Crédit photo : Brad Neathery

Dans le texte, la différence vient principalement du fait qu’un graphiste ne travaille pas exclusivement sur ordinateur mais cela va plus loin. Un graphiste aura pour mission de « concevoir des solutions de communication visuelle ». Cela signifie qu’il devra respecter trois points : identifier le besoin en communication, établir des axes de solution, réaliser la solution décidée. Un graphiste passe alors par l’aspect technique pour concrétiser ses solutions de communication. Le tout en se basant sur son travail de création et de sémantique. 

Pourtant, aujourd’hui encore, ce terme divise : parmi les néophytes, le terme aide à comprendre mais n’est pas clair et lui donner une définition précise relève de l’impossible ; parmi les expérimentés, le terme est perçu comme trop large dans son interprétation et empêche l’appropriation. Ce qui m’amène à la section suivante (et vous allez comprendre pourquoi), le designer graphique.

Le designer graphique

L’INDÉPENDANT

Un designer graphique est un graphiste. Le terme de designer graphique vient préciser le rôle initial d’un graphiste. En effet, le fait de préciser designer restitue et se rapproche de la réalité de la profession.

Le but premier du design est d’inventer, d’améliorer ou de faciliter un usage ou un processus. En cela, le travail d’un designer graphique est de faciliter le processus de lecture afin d’en améliorer sa compréhension et sa rétention. Cela afin de promouvoir, informer ou encore instruire.

Ses missions font appel à sa créativité, à sa culture et à son empathie. Un designer graphique est capable de cerner vos besoins en communication au sens large. Cela afin de vous proposer une communication visuelle originale et réfléchie.

designer graphique graphiste infographiste

Crédit photo : Morgan Housel

Cela dit cette dénomination tranche aussi. Certains l’ont adopté, comme au Québec ou les pays anglo-saxons. D’autres, comme la Suisse ou la France, trouvent le terme vague. Le terme design étant davantage accordé à l’architecture, l’ameublement ou le textile dans l’inconscient collectif. 

J’ai personnellement choisi de me présenter comme designer graphique car plus représentatif de ma mission, où réflexion, création et réalisation se répondent

alors ? Comment choisir ?

UNE SOLUTION À CHAQUE BESOIN

Comme vous avez pu le constater, les différences ne sautent pas aux yeux et le doute peut vite s’installer lorsque l’on souhaite faire appel à un professionnel. 

Nous pouvons résumer de cette manière là : 

  • Si dès le départ vous avez une idée claire du rendu final de votre commande, n’importe quel professionnel de la communication visuelle peut la réaliser. Voyez tout de même avec le professionnel choisi le niveau de réalisabilité de votre demande.
  • Si vous avez un projet de communication mais que vous souhaitez confier son développement à un professionnel, il est recommandé de vous diriger vers un designer graphique ou un graphiste. Ils seront à même de vous apportez les réflexions et solutions visuelles les plus adaptées à vos besoins.
 
Savoir à quel professionnel s’adresser n’est qu’un début : en fonction de ce que cherchez réellement à mettre en place, de nombreuses spécifications et profils se proposeront à vous

Sachez également qu’un intitulé de profession ne vous dira pas qui vous avez en face de vous

Pour cela, vous pouvez compter sur le site internet de l’agence ou le portfolio du freelance qui sont là pour vous en dire plus sur le professionnel ou agence en question.

Si tel est le cas, je vous invite à vous rendre sur la page d’accueil de mon site qui vous indiquera tout ce qu’il y a à savoir !

comment choisir designer graphique

Crédit photo : Thanzi Thanzeer

C’est tout pour aujourd’hui ! Si cet article t’a plu, n’hésite pas à le partager sur les réseaux et à t’abonner à la newsletter proposée un peu plus bas. 

Ah non, je suis déjà abonné.e à trop de ces trucs là. Et je ne les lis jamais de toute façon.

Oui mais concernant ce blog, tu es semble t-il allé.e au bout de ta lecture. Je dis ça, je ne dis rien.

Bien vu. *clic* Inscrit.e.

Quant à moi, je vous souhaite une bonne journée, on se retrouve au prochain article ! 

Laissez un commentaire